Return to site

Sur le lieu du crime...

le lendemain de la conférence "Voix Libre" à L'atelier bijou créatif

Le jour après...de retour sur le lieu du crime !

Je souris sur la photo: c'était une première hier soir. Et les gens sont venus: 25 or 30 personnes intéressées par la voix. Le succès ! J'ai parlé, parlé, parlé et eux ils ont participé. Avec des étirements et relâchements des bras, des soupirs de soulagement, des vibrations et aussi un peu de texte (Molière) pour terminer en beauté: le travail de la voix parlée n'a de sens que s'il amène à la parole, n'est-il pas vrai ?

Les femmes: Me ferez-vous la grâce, Don Juan, de vouloir bien me reconnaître...?

Les hommes:Madame, je vous avoue que je suis surpris...

La première fois, n'utilisez que les voyelles,

la seconde, que les consonnes,

et enfin parlez le texte.

Les voyelles sont porteuses de l'émotion: le conduit vocal est ouvert; les consonnes nous ramènent à la raison, elles donnent forme aux voyelles; au final: meilleure compréhension, meilleure prononciation, articulation, clarté.

A bientôt, Chalon, Françoise

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK